The Witcher : avis jeu PC 2007

witcherpc-avis

Développé par CD Projekt et édité par Atari, The Witcher est un jeu vidéo de type action-RPG. Il a été adapté à partir des romans d’Andrzej Sapkowski. En 2007, ce jeu est sorti sur les PC équipés par Windows.

Petit aperçu sur le jeu PC The Witcher

L’histoire se déroule après la fin de la saga littéraire. Le scénario est fondé sur l’univers médiéval-fantastique d’Andrzej Sapkowski. Le joueur prend la place du personnage de Geralt de Riv, un « Sorceleur », signifiant Wiedźmin en polonais et Witcher en anglais. Il s’agit d’un membre d’une sorte de communauté de chasseurs de monstres, devant se soumettre à des changements pour être plus efficaces.

Geralt ne se souvient plus de rien, puisqu’il est dévenu amnésique. Il est ramené à Kaer Morhen, l’ancien château des Sorceleurs, qui actuellement n’est que des vieilles ruines, presque vides. En effet, il y a des années un terrible génocide a éliminé presque la totalité des Sorceleurs. Ces derniers vont encore être attaqués par un groupe inconnu, dont ses membres montrent deux particularités. Le premier c’est qu’ils portent des broches avec une icône de salamandre. Puis, ils semblent s’intéresser fortement au laboratoire du château. Il s’avère que cet endroit renferme et fabrique des précieux mutagènes qui attribuent aux Sorceleurs leurs surprenantes capacités. L’origine des assassins semble inconnue, de même que leur motivation. C’est la mission que Geralt devra accomplir.

The Witcher ne fournit pas un monde ouvert. Cependant, il bénéficie d’une grande densité de quêtes dans des environnements plus partagés, et principalement urbains. De ce fait, il est indispensable de progresser dans la recherche principale afin d’ouvrir 5 chapitres, correspondant tous à un nouvel endroit.

witcher-avis-pc

Impressions sur jeu

The Witcher sur PC a adopté un système de combat très original. Il suffit juste d’appuyer sur la souris à un tel rythme pour enchaîner les combos. Sans parler les grandes manœuvres stratégiques alliant les combos de techniques d’épée avec d’autres styles diversifiés, l’esquive, l’usage de certains sorts permettant de renverser l’ennemi, l’aveuglement, l’étourdissement, la douleur, l’empoisonnement, le saignement ou l’embrasement. Très sympa aussi la possibilité de concevoir de nombreux élixirs et produits alchimiques. The Witcher peut être jouable en vue isométrique à la souris ou en vue à la 3e personne.

Côté graphisme, l’univers ne reflète pas tellement le classique du médiéval-fantastique. C’est devenu plus compliqué en abordant durant les aventures de Geralt de Riv des scénarios qui montrent des problématiques complexes. Les phases où l’on a dû choisir entre les concepts du bien et du mal ont disparu, mais les concepteurs ont encore plus conforté le sentiment d’impuissance du personnage, acteur majeur pour la guerre civile pour ébranler le royaume de Téméria.

Côté contenu, le jeu est très riche malgré certaines vulgarités visibles dans des dialogues. C’est quand même moche de trouver dans des jeux des scénarios de boire plus que de raison ou aussi de faire des rapports sexuels avec de nombreuses femmes.

Côté technique, l’équipe de CD Projekt a apporté une version amplement perfectionnée et modifiée du moteur de jeu, celle de l’Aurora Engine de BioWare, visible également avec Neverwinter Nights.

J’ai hâte de le finir pour passer sur le 3eme opus, que ce site m’a convaincu de tester.